[CR] Road trip européen

Nous ne parlons pas QUE de nos GPZ. Cette section est justement là pour ça !
Avatar de l’utilisateur
Ange_blond
Administrateur
Administrateur
Contact :
Moto(s) : Zoe (GPZ - 2002)
Signe particulier : Trompe-la-mort
Localisation : Toulouse/Castelnaudary
Messages : 6694
Inscription : 15 mars 2012, 11:08

Re: [CR] Road trip européen

31 oct. 2017, 20:10

Yes, toujours aussi bien raconté, j'adore :-)

Une sacré aventure en tout cas, juste les mots vont voyager, alors on a du mal a s'imaginer ce que ça doit être :D
Image Image GPZ 2002
Photos
ImageFacebook : PolyAngel

"Faites l'amour pas la guerre. Enfin non faites pas l'amour, ça fait des gosses, ça crie c'est chiant. Faites des crêpes. C'est bon les crêpes."
Avatar de l’utilisateur
kopp
Essoreur de poignée
Essoreur de poignée
Moto(s) : ZZR 600
Signe particulier : Docteur ès poids-lourd
Localisation : ex-URSS
Messages : 598
Inscription : 19 avr. 2010, 23:37

Re: [CR] Road trip européen

06 nov. 2017, 09:26

Quatrième partie : le bloc de l'Est

En ce dimanche ensoleillé, on va prendre la route et quitter les pays d'Europe dits "riches" pour affronter les anciennes républiques socialistes :|
Environ 300 bornes de trajet pour rallier Prague sont au programme de la journée, donc on part tranquille le matin, après avoir récupéré de la soirée précédente... On fait 2km et on s'arrête ... pour faire le plein de pain et de pâtisseries allemandes :siffle:
Cette fois, parés pour la route, on met les voiles sur les petites routes, et une fois de plus, ma façon d'établir un roadbook laisse à désirer, parce qu'une demi heure plus tard, on s'est déjà planté et on termine sur une route tout en graviers... Bref, gps, étude plus approfondie du tracé, demi-tour sans se mettre au tas, et zou ! C'est sympa, des petites routes avec peu de circulation et qui tournicotent, du soleil, le pied ! Quand je me prends quelque chose dans le cou, qui tombe dans mon col, sans réfléchir, je mets la main pour essayer d'enlever le corps étranger et là, douleur intense : la saloperie m'a piqué ! Je panique un peu parce que j'ai tendance à réagir aux piqûres de guêpe. On s'arrête vite sur le bas côté, et au final c'est une abeille ou quelque chose du genre. Il y a un dard, qu'il faut retirer. Ce bon vieux couteau suisse se montrera une fois de plus utile puisqu'il y a une petite pince à épiler (moi qui me demandais à quoi ça pouvait bien servir, j'ai ma réponse :roll: )
On en profite pour attaquer les viennoiseries sus-citées, et on repart. On se retrouve sur de la ligne droites un peu ennuyante mais roulante. C'est pas l'autobahn, mais les locaux roulent allègrement, donc je suis le rythme. On s'approche de la frontière et prend un dernier petit bout d'autobahn, histoire de... enfin, vous savez, mettre les gaz, enrouler du câble, tout ça.
Avant de quitter l'autoroute pour passer la frontière, on fait une nouvelle pause ravito (des motards, pas de la machine :siffle:)
Image
Et on passe la frontière... et là : bureau de change (normal), hotel ( :?: ) ,casinos, stripclubs... ah bah voilà où viennent les allemands après la frontière. Pas la peine de parler Tchèque, tout est écrit en allemand...
On ne s'arrête pas et on roule. La qualité de revêtement a changé déjà, mais ce n'est pas encore le pire. Après une nouvelle erreur d'orientation (ma lecture des cartes à grande échelle est assez mauvaise apparemment...), on se dirige comme il faut. Une pause chez Lidl (yaourt, saucisson, tomate, vous connaissez le topo) puis on se trouve sur une route excellente (bon, moi j'aurais du faire le plein parce que je vois mon aiguille se rapprocher dangereusement de la réserve et ça me gâche un peu le plaisir), là aussi un des grands moments de conduite du voyage, en sous-bois, avec une rivière sur le bord, des virages de partout, vraiment sympa. Et pas que pour le pilote, ma passagère est ravie aussi. La route se termine au pied d'un château...
Image
Et on marque une pause pour sortir le téléphone, Maps, et trouver une station essence. Ah bah tiens, y en a une 200m plus loin sur notre route, c'était bien la peine de s'arrêter.
On se dit alors qu'on vient de passer sur une route super et que vraiment la Tchéquie, ça vaut le détour.
On aura parlé un peu trop vite, parce que la suite du trajet nous amène sur des routes à chèvre, des trous de partout avec l'amortisseur rincé du ZZR qui talonne sans arrêt, autant dire qu'on modère sévèrement le rythme jusqu'à rejoindre l'axe principal menant à Prague, où ça roule beaucoup, y compris quelques poids-lourd, c'est tout droit et il y a du vent. Après une petite pause repas classique par terre sur une aire d'autoroute, on aura droit à notre deuxième frayeur du voyage, la file de voiture pile soudainement pour un passage à niveau, et j'ai eu peur d'abord de terminer dans le pare-choc de devant ou par terre, et ensuite, que la voiture de derrière vienne me pousser dans celle de devant. Au final ça se passe bien pour nous, mais quelques voitures derrière, les gars en chopper n'ont pas aussi bien freiné. A priori rien de grave mais ça a touché. On ne s'arrête pas, il y a du monde, des témoins, pi c'est leur faute de toutes façons. C'est pas super esprit motard, mais bon, on ne parle pas la langue, il y a du monde autour et personne n'est blessé, alors tant pi.
Bref, toujours en évitant l'autoroute on finit par arriver par une voie détourner dans Prague. Sauf qu'en fait, les limites de la ville sont super étendues et on est bien loin du centre, on a encore facilement 20 bornes à faire. On finit par traverser la ville en passant assez proche de la vieille ville, et on termine dans notre petit hotel à bas prix. C'est pas le Hilton, mais c'est propre et au calme. En plus, le gars à la réception est assez cool, et nous laissera garer la moto dans le parking privé de l'hôtel, avec surveillance et portail controlé à distance (bonus, on la voit depuis la chambre).
Là aussi, on restera deux nuits pour profiter du temps pour visiter la ville, pépère.
On sort le soir pour aller manger un bout et voir la vieille ville. Le fameux Pont Charles :
Image
Et oui, on dirait un ciel d'apocalypse, et quelques minutes plus tard, il tombe des cordes. Du coup on trouve un coin à l'abri, et comme de par hasard, ils vendent des bières...
D'ailleurs, petite blague Tchèque :
C'est un gamin qui rentre dans un bar, et qui dit à la serveuse : "Bonjour, je voudrais une bière s'il vous plait."
La serveuse est étonnée et lui répond : "T'es pas un jeune pour une bière toi ? Tu ne préfererais pas une limonade ?
- A bah si, j'aimerais bien, mais je n'ai pas assez d'argent"
Bref, pour résumer cette première soirée :
Image Image
:siffle:
Le lendemain, beau temps et chaleur annoncée, on ne traine pas et on file au centre ville pour visite guidée, avec un Free Walking Tour. On a découvert ça il y a peu, à Copenhague. Des visites guidées à pied "gratuites" par des guides professionnel : on paie ce qu'on veut à la fin. Ça nous permet de faire connaissance avec la ville et son histoire, ainsi que l'histoire de la république tchèque, avec les royaumes, la religion, l'occupation soviétique. Bref, j'ai déjà tout oublié. Bien entendu, au milieu, on fait une pause bière.
On profite d'une belle journée pour se promener, voir l'horloge astronomique (et sa petite animation à chaque heure, assez décevante. Du coup, le plus marrant c'est de regarder le tas de touristes avec leur smartphones en train de filmer, qui continuent après la fin en espérant plus... Bon ok, on avait été prévenu par la guide alors on ne s'est pas laissé avoir) et terminer par un petit repas sympa, arrosé bien évident.
Image Image
On termine par un retour le long de la rivière, occupé par de nombreux bars, restaurants, bateaux-bar/restaurant, ainsi qu'un tas de personnes simplement assises par terre avec un pique nique ou une bouteille. Ça nous rappelle nos soirées estivales à Paris sur le bord de Seine... et on se dit que c'est bête de ne pas y avoir pensé plus tôt.

Comme je l'ai dit au début, avant de partir, on avait prévu deux trajets possibles après les 10 premiers jours, en fonction de l'expérience jusque là, de la fatigue, etc, et lors de notre étape en Allemagne, on a décidé qu'on optait pour la version longue du roadtrip, et plutôt que traverser la Pologne directement en direction de la Lituanie, on va repiquer vers le Sud, direction Budapest, à nouveau pour deux nuits là-bas. Bon ça fait un gros trajet, et plutôt que se presser, on décide de couper en deux avec une petite deuxième journée histoire d'arriver tôt et pas trop crevé en Hongrie. On fera donc une pause au milieu de nulle-part en Slovaquie (on n'avait pas prévu initialement de visiter la Slovaquie, puisqu'on avait visité Bratislava l'année dernière. Au final, on la traversera deux fois !)
On part donc tranquille, on pense passer par Brno, mais d'abord faire une pause dans une ville avec quelques monuments (c'est pas trop loin, ça sera l'occasion de faire une petite pause ravitaillement (du pilote et de la passagère, pas de la moto) ... sauf que les routes tchèques nous rappelle un peu l'italie niveau panneau. Notamment, les rond-points sans aucune indication une fois qu'on est entré dedans. Bref, vous l'avez deviné, j'ai pris une mauvaise sortie. On finit par retrouver un itinéraire plus "principal" que celui initialement prévu, du coup c'est droit, c'est large, c'est chiant. Mais au moins, la route n'est plus pleine de trous.
Nouvelle aventure panneau, à l'approche de ville, un panneau nous indique la ville à droite, et la ville et ses monuments, tout droit. Donc on tire tout droit. Arrivé à la sortie "monuments" : ah bah non, route barrée, aucune indication, on tourne on vire un peu sans succès, on mange un coup parce que quand j'ai faim, je suis irritable :siffle: on fait demi tour pour retourner à l'embranchment précédent. Au final, dans la ville, on n'a pas vu grand chose, une vieille église, et une espèce de cloitre payant à visiter, donc on trace notre route. Beaucoup de poids-lourds sur la route, dans les deux sens, des tracteurs !, bref ça se traine, c'est pas évident de doubler, il fait chaud, ce n'est pas un plaisir. On décide qu'on évitera Brno parce qu'on est en retard sur le planning. Le vent et la chaleur sont assez épuisants. On cherche un coin sympa pour s'arrêter pour le repas, mais impossible d'approcher les plan d'eau qu'on voit sur la carte. Donc ce sera un banc dans un village, et voilà (vous connaissez le menu :roll: )
On fait un dernier plein en Tchéquie, et on en profite pour passer nos dernières pièces en s'achetant des boissons bien fraiches qui font vraiment du bien (cette fois il nous reste 10 centimes, mieux géré que la Croatie !) et 1km après, on rate encore l'embranchement : ah bah ouais, un arbre cachait complètement le panneau. Heureusement, j'ai vite vu le panneau de l'autre côté de la route et fait demi-tour. On passera ensuite sur une digue au milieu d'un lac qui rappelle un peu un passage d'Italie montré en photo ici-même. Avec le vent, on aurait presque cru à une tempête sur la mer.
Bref, on arrive au milieu de nulle part en Slovaquie, chez des hôtes excellents. Des jeunes qui ont quitté leurs jobs de bureau et reprennent la ferme familiale pour devenir agriculteurs, et vendeurs de produit bio. Super accueillant, au final on a passé la soirée ensemble, repas, etc. Et étrangement c'est un des grands moments de notre voyage, rencontrer des gens comme ça, un peu inattendu, et avoir l'impression de retrouver des copains de longue date (Bref, un peu comme une GP). Le contraste avec notre nuit passée en Slovénie est frappant.

Bien sûr le karma nous a vite rattrapés. Le lendemain matin, exactement.
Parce qu'en chargeant la brêle :
Image
Petite panique... pneu quasi neuf, les boules. Je n'ai pas de quitte mèche (principalement parce que le prix chez Dafy la veille du départ était abusé, surtout avec un mode d'emploi incompréhensible, du coup j'ai juste pris une bombe anticrevaison. Chez Louis.de c'était beaucoup moins cher, mais bon j'avais déjà ma bombe alors je n'avais pas acheté en Autriche)
Bon, on constate que la pression n'a pas bougé, mais du coup je n'ose pas retirer le clou de peur que ça laisse une vraie fuite. Heureusement notre hôte est cool, commence à passer des coups de fils pour trouver un bouclard moto qui pourrait réparer et/ou changer le pneu. Beaucoup sont fermés. Au final un gars nous dit : "ouais j'ai des pneus, je peux réparer, mais on n'est pas sur la route. Ils feraient mieux d'aller à cette adresse, réparateur de pneus classique. S'ils peuvent rien faire on verra pour faire le détour mais sinon c'est bête."
Bref on reprend la route, un peu stressé, jusqu'au bouclard qui est prévenu (en slovaque) de notre arrivée. On trouve le truc, le gars nous reconnait, amène le kit mèche, commence à nettoyer, enlève le clou et ... ah bah en fait c'était pas crevé ça n'a pas traversé ! gros fou rire, soulagement. Bref, on laisse un petit pourboire pour boire un coup quand même, et roule, direction la Hongrie.
Et là encore, ne pas prévoir un itinéraire spécial moto, c'est une mauvaise idée, on se fait chier sur des lignes droites sans fin, en plein soleil. Heureusement que les locaux n'ont pas l'air très à cheval sur les limitations de vitesse. J'en conclue qu'il n'y a que peu de contrôle, et je suis l'exemple :siffle:
Bref, on arrive au bord du Danube, qui marque la frontière, pour une dernière pause rafraichissement :
Image
Je vous laisserez deviner qui a bu quoi ... :roll:
Et en route pour un neuvième pays : la Hongrie, direction la capitale Budapest. Ça commence bien niveau route, un peu montagneux, en forêt, ça tourne, c'est cool. Deux bémols : ils viennent de repeindre la ligne blanche centrale et l'odeur de peinture finit par monter à la tête; et le revêtement n'est pas gé-gé. Pas grave c'est bonheur.
L'arrivée dans Budapest un peu moins, c'est une grande ville, ça circule beaucoup, des 2x4 voies, il fait très chaud, on est un peu perdu, y a des sens uniques dans tous les sens. Bref on arrive à notre appart'hotel (payé en cash et en euro, c'est normal il parait). Bon point, le stationnement à Budapest est assez galère et payant, mais pas pour les motos. On la laissera donc dans la rue deux jours, sans soucis (même si on aurait pu profiter des rampes d'un habitant pour la mettre dans la cours de l'immeuble, la flemme de manœuvrer au risque la mettre par terre)
Voilà, deux nuits à Budapest, on en profite donc pour faire une lessive. Il nous reste une fin d'aprem et une journée complète pour visiter, large.
On commence par retirer un peu de monnaie locale :
Image
Ouais ça fait genre même pas 50€ en fait
On profitera donc d'une balade visite nocturne après un repas typique (goulash et bière, bien entendu) et d'une deuxième journée en mode canicule, 40° et ciel super bleu. Les alpes autrichiennes paraissent bien loin ...
Là aussi on emploiera la technique free walking tour, avec un peu moins de chance puisqu'on tombe sur la guide débutante et pas très à l'aise, ni rodée dans son discours. Ça nous permet quand même une balade sympa avec une découverte documentée de la ville.
Dans l'ensemble, Budapest est une ville qui nous a beaucoup plus. Par certains côté ça ressemble à Paris avec ses larges avenues et beaucoup de bâtiments qui suivent le style haussmannien (enfin je suis pas architecte donc je dis peut-être une connerie, mais c'est la sensation en tout cas), des gros édifices type palais, cathédrale, opéra... Bref une ville d'importance. Et en même temps, ça semble beaucoup moins touristique que Prague (très belle ville au demeurant, mais gachée par ce côté touristique), on ne sent pas oppressé par les foules
Image
Image Image
La petite piscine au milieu de la ville fait vraiment du bien :
Image
(Beaucoup plus dur d'y trouver une place en soirée...)
Budapest est aussi connue pour ses thermes, mais on n'y a pas été, la miss étant peu intéressée par la chose, et aussi les "ruin bars", des bars construits dans les immeubles de l'ancien ghetto juif laissés à l'abandon On s'est rendu à l'un des plus célèbres, mais durant la journée, parce qu'on est pas trop soirées endiablées
Image
La petite piscine au milieu de la ville fait vraiment du bien :
Bref, c'est alternatif / hipster (quoi que celui là deviendrait presque trop touristique pour être vraiment considéré comme tel...)
Outre le goulash, on a gouté à une autre spécialité locale, le lángos : c'est frit, c'est gras, c'est bon :dribble:
Image
Et pour la soirée, on a appris notre leçon à Prague et cette fois on ne s'est pas trompé :
Image
Le vin local est plutot bon marché, et bon tout court. Puis la fraicheur de l'eau et de la nuit fait du bien.

Le lendemain, on repartira vers le Nord, dans mode "liaison" plus que tourisme, puisque Budapest était le dernier objectif qu'on s'était fixé avant le voyage. Il reste environ 1200km à parcourir, qu'on fera en 4 étapes en s'arrêtant en Slovaquie, encore, puis à Cracrovie et Varsovie.

À suivre ...
Dernière édition par kopp le 26 nov. 2017, 09:38, édité 1 fois.
un z qui veut dire Zorro ZZR
Avatar de l’utilisateur
Ange_blond
Administrateur
Administrateur
Contact :
Moto(s) : Zoe (GPZ - 2002)
Signe particulier : Trompe-la-mort
Localisation : Toulouse/Castelnaudary
Messages : 6694
Inscription : 15 mars 2012, 11:08

Re: [CR] Road trip européen

06 nov. 2017, 09:33

Yes, super, en plus un peu de soleil ça réchauffe avec les températures actuelles :)
Image Image GPZ 2002
Photos
ImageFacebook : PolyAngel

"Faites l'amour pas la guerre. Enfin non faites pas l'amour, ça fait des gosses, ça crie c'est chiant. Faites des crêpes. C'est bon les crêpes."
Avatar de l’utilisateur
kopp
Essoreur de poignée
Essoreur de poignée
Moto(s) : ZZR 600
Signe particulier : Docteur ès poids-lourd
Localisation : ex-URSS
Messages : 598
Inscription : 19 avr. 2010, 23:37

Re: [CR] Road trip européen

06 nov. 2017, 09:38

Oh oui, ça me manque la chaleur comme ça !
un z qui veut dire Zorro ZZR
Avatar de l’utilisateur
kawasutra
Membre à vie du GPZ Dream Team :D
Membre à vie du GPZ Dream Team :D
Moto(s) : 500GPZ-post Retour aux sources!
Signe particulier : Vieux con :-)
Localisation : Au dessus de mes pieds (sud-42)
Messages : 3494
Inscription : 19 août 2011, 12:11

Re: [CR] Road trip européen

06 nov. 2017, 11:17

Super cool, ton compte rendu ! :super:
Un plaisir à tout lire d'une traite, de belles photos et des souvenirs de gp5 qui permettent de remplacer la tête de canard et le sapin par des visages heureux. :wink:
kopp a écrit :
06 nov. 2017, 09:26

Bref, on arrive au milieu de nulle part en Slovaquie, chez des hôtes excellents. Des jeunes qui ont quitté leurs jobs de bureau et reprennent la ferme familiale pour devenir agriculteurs, et vendeurs de produit bio. Super accueillant, au final on a passé la soirée ensemble, repas, etc. Et étrangement c'est un des grands moments de notre voyage, rencontrer des gens comme ça, un peu inattendu, et avoir l'impression de retrouver des copains de longue date (Bref, un peu comme une GP).
Tu as là l'essentiel: Faire le tour du monde, c'est bien.
Mais ce qu'il y a de plus beau à visiter, c'est les gens.
Qu'ils soient en bas de chez toi ou à perpet est anecdotique.
Faut juste être dans la relation et trouver des gens qui s’intéressent à un peu plus que leur nombril… :wink:
"La liberté n’est pas au bout du chemin, elle est dès le premier pas"
"la joie est spontanée; la peur est cultivée"
(Krishnamurti)
Avatar de l’utilisateur
goldo
Membre à vie du GPZ Dream Team :D
Membre à vie du GPZ Dream Team :D
Moto(s) : GPZ
Messages : 2871
Inscription : 25 oct. 2011, 21:52

Re: [CR] Road trip européen

06 nov. 2017, 11:55

Beau périple .
Avatar de l’utilisateur
kopp
Essoreur de poignée
Essoreur de poignée
Moto(s) : ZZR 600
Signe particulier : Docteur ès poids-lourd
Localisation : ex-URSS
Messages : 598
Inscription : 19 avr. 2010, 23:37

Re: [CR] Road trip européen

22 nov. 2017, 14:28

Cinquième partie : le bloc de l'Est 2 : la purge

Nous nous préparons donc pour 4 jours de routes avec principalement des étapes utilitaires mais pour le moment on est toujours à Budapest, c'est le matin, et il fait déjà chaud chaud chaud. Pour prendre des forces, et se rafraichir, on cherche où prendre un petit déjeuner à l'extérieur, avec cafés glacés et patisseries :
Image
Après ce moment de reconfort, on enfile les tenues, on charge la brêle est on prêt à rouler, direction le Nord. Au passage, ils nous restaient quelques kopeks du coup on passe au supermarché acheté un peu de nourriture, et deux bouteilles de vin local, parce qu'il est bon, et puis qu'à moto, on a toujours de place pour rajouter deux bouteilles hein :roll:
Image
La déco du coffre commence à être complète :)
Bref, on roule vers la Slovaquie, c'est droit un moment, le temps de vraiment bien sortir de l'agglomération de Budapest, puis ça devient un peu plus sympa, un peu plus vallonné. On passe la frontière, et ça continue jusqu'à qu'on rejoigne les montagnes du parc national des Basses Tartras où ça devient vraiment bien.
Mais bon, après tous ses kilomètres, la vidange devient nécessaire :
Image
On profite du coin au bord de la rivière et en contrebas de la route pour pique-niquer :
Image
Après cette petite pause, on repart
Image
direction notre étape du soir, au bord d'un lac artificiel. Apparemment c'est une station de ski, donc en été c'est plutot glauque et vide. On dort dans une chambre d'hote, avec salle de bain et cuisine partagées. Mais c'est pas trop cher. Le bord du lac non privatisé auquel on accède n'est pas super super mais bon, ça suffit pour bouquiner en se dorant la pilule.
On aura le droit à un moment frayeur des vacances, en cherchant à rejoindre un supermarché dont on voit l'enseigne au loin, on se perd dans une cité / bidonville avec tout le monde dans la rue qui nous regarde. Bien sûr c'est un cul de sac, donc grand moment de solitude au moment de faire demi tour (ne pas tomber, ne pas tomber) sous les regards insistants de tous les locaux. Bref, on déguerpit vite fait. Bon en plus on n'a pas trouvé ce qu'on cherché au super marché (le sticker pour le coffre), c'était bien la peine !

Le samedi, on attaque le dernier pays à traverser : la Pologne. Enfin, on commence en Slovaquie (avec des français / francophone qui partage la cuisine de notre pension : ils sont partout !), un bout de route le long du lac, et enfin, un passage de col pour arrivée en Pologne. Une route plutôt sympa, en plus on a un local qui ouvre la route donc ça permet de rouler sur un rythme enjoué. Au début, je trouve la Pologne assez sympa, c'est vert, ça ne ressemble pas au tiers-monde, et la route est bonne, même si l'axe principale traverse régulièrement des agglomérations limitées à 50km/h... puis c'est le drame ! on tombe sur des travaux et les bouchons qui vont avec. Et en fait, ça nous suivra tout le long de la traversée : l'Europe finance la construction de grands axes autoroutiers en remplacement des routes , donc à gogo, construction de chaussées plus larges, bretelles d'accès , ponts et passerelles, (oui parce que pour le moment il y a des passages piétons et des routes qui arrivent à angle droit avec un stop à tout bout de champs : imaginez un passage piéton (sans feu hein sinon c'est pas drôle) au milieu du périphérique parisien ? c'est l'idée) et en attendant, c'est le bazar. Bref, alors qu'on pensait arriver tot à Cracovie vu qu'on avait 200km de route, on arrive après 14h, ce qui se transforme en 15h le temps de s'installer et de prendre une petite collation. On voulait aller visiter les mines de sel, qui valent le détour apparemment, mais entre l'heure de fermeture qui approche, la durée de la visite annoncée à 3h, le manque d'info quant aux visites en anglais, la pingrerie (2x25€ d'entrée, plus le train pour y aller), bref on décide plutot d'aller visiter la ville et se relaxer là bas : il fait soleil, pas trop chaud, et Cracovie est une jolie ville, des vieilles constructions en brique, un chateau sur une colline. Un moment agréable au final. Tant pis pour les mines de sel, on reviendra (peut-être)
Image
Au passage on apprendra qu'il est interdit de boire dans la rue en Pologne (apparemment, surtout pour les touristes) après avoir tranquillement pique-niqué assis sur des marches, un jeune nous a prévenu alors qu'on cherchait une poubelle pour nos canettes.
Le dimanche on part en direction de Varsovie. Ce tronçon sera un peu moins perturbé par les travaux une fois qu'on a quitté la ville, mais vraiment pas passionnant. En plus le temps se couvre et les températures baissent, ça caille et on commence à avoir vraiment de la place dans la bagagerie avec toutes les couches qu'on a sorties. Bien qu'il y ait des restaurant partout sur le bord de la route, au moment où la faim se fait sentir, impossible de trouver un truc ouvert et/ou qui n'ait pas l'air louche. Au final, on trace jusqu'à Varsovie et on mange local :
Image
Il y a d'ailleurs à côté un bâtiment au style architectural assez sympa, ça servirait de décor dans un Batman que ça ne choquerai pas. J'aime bien. Ca change des tours modernes tout en verre.
On visite ensuite la vieille ville : pas grand chose, quelques attractions à touriste, un criterium de vélo, des flics qui prunent une touriste en pleur pour une bouteille de bière (ils ont l'air moins sévère avec les alcoolo locaux hein...). On consomme local :
Image
Et puisque c'est techniquement l'été, malgré une température bien basse :
Image
Et nous voilà parti pour notre dernière nuit de voyage : le lendemain est la dernière étape, près de 400 bornes pour ralier la maison des beaux-parents.
Une nouvelle fois, une étape loin d'être passionnante, régulièrement ralentie par les multiples travaux de constructions de 2x2 voies, même si le soleil montre son nez à partir de la mi-journée pour redonner un peu le sourire. Le midi, on mange dans un restaurant polonais et là on se dit qu'on a bien fait de manger d'autres cuisine précédemment :
Image
(et non, ce n'était pas dans la catégorie dessert...)
Lors d'une de nos dernières pauses avant de quitter le pays (on s'arrêtera encore pour l'essence et un café, puisqu'il nous reste de la monnaie locale), je remarque que les routes loin d'être lisses ont fini par avoir raison du réflecteur du top case, perdu en route.
Image
Bref, la route n'est guère plus passionnante une fois la frontière passée : c'est droit, tout droit, toujours tout droit, sur près de 100 bornes.
Mais en fin d'après-midi, nous arrivons enfin à destination, et on pourra ajouter un dernier sticker sur le coffre
Image

Voilà une aventure qu'on n'oubliera pas de si tôt, qui s'achève au soleil.
Merci d'avoir eu la patience d'attendre les publications et d'avoir lu, j'espère que ça vous a plu et fait un peu voyager.
Dernière édition par kopp le 22 nov. 2017, 21:07, édité 1 fois.
un z qui veut dire Zorro ZZR
Avatar de l’utilisateur
nenedemars
Membre à vie du GPZ Dream Team :D
Membre à vie du GPZ Dream Team :D
Moto(s) : 500 gpz s année 89
Signe particulier : Expert en culasse
Localisation : marseille
Messages : 1017
Inscription : 27 déc. 2014, 17:38

Re: [CR] Road trip européen

22 nov. 2017, 14:36

très beau cr :clap2: :clap2:
ça donne envie :dribble:
Avatar de l’utilisateur
Remph
Membre à vie du GPZ Dream Team :D
Membre à vie du GPZ Dream Team :D
Contact :
Moto(s) : GPZ500 S - XT600 43F - 690 Enduro
Signe particulier : Motard plongeur .oO
Localisation : Compiègne
Messages : 1647
Inscription : 28 janv. 2013, 21:47

Re: [CR] Road trip européen

22 nov. 2017, 18:19

kopp a écrit :
22 nov. 2017, 14:28
Merci d'avoir eu la patience d'attendre les publications et d'avoir lu, j'espère que ça vous a plu et fait un peu voyagé.
Objectif atteint mon kopp ! Merci :)
ZZR, sport-GT, elle n'a pas démérité. :)
masou
Arsouilleur pro
Arsouilleur pro
Localisation : seine maritime
Messages : 283
Inscription : 10 févr. 2011, 23:20

Re: [CR] Road trip européen

22 nov. 2017, 19:15

Bonsoir
merci merci beau, très, très beau reportage tu me fais baver. Je te suis sur une carte "Europe2017" de chez Michelin
1cm pour 30km je veux bien croire qu'il soit facile de" jardiner"
chapeau bas
bises JJ
Ossau toustem!!! Image
Avatar de l’utilisateur
kopp
Essoreur de poignée
Essoreur de poignée
Moto(s) : ZZR 600
Signe particulier : Docteur ès poids-lourd
Localisation : ex-URSS
Messages : 598
Inscription : 19 avr. 2010, 23:37

Re: [CR] Road trip européen

22 nov. 2017, 21:26

nenedemars a écrit :
22 nov. 2017, 14:36
très beau cr :clap2: :clap2:
ça donne envie :dribble:
Merci néné cul-d'acier ;)
Remph a écrit :
22 nov. 2017, 18:19
kopp a écrit :
22 nov. 2017, 14:28
Merci d'avoir eu la patience d'attendre les publications et d'avoir lu, j'espère que ça vous a plu et fait un peu voyagé.
Objectif atteint mon kopp ! Merci :)
ZZR, sport-GT, elle n'a pas démérité. :)
Non, si on oublie les histoires de cable de compteur, tout s'est bien passé. Un peu difficile en montagne comme je l'ai dit, et c'est tout. Pour une mamie de 70 000 bornes à l'entretien douteux, c'est pas trop mal. L'assise est correcte même si on manque un peu de place dessus (environ 1m80 tous les deux ... j'ai pas beaucoup de place pour boucher sur la selle, mais je pense que la miss est pas trop mal installée. Elle dit que le seul soucis c'est le vent quand on va vite (sur l'autobahn c'était intenable pour elle) et aussi les cales-pieds lui faisait mal (pas de caoutchouc et la semelle des bottines n'est pas très épaisse)
Je dirais bien que le son est lassant mais vu que le vent couvre le plus souvent.

masou a écrit :
22 nov. 2017, 19:15
Bonsoir
merci merci beau, très, très beau reportage tu me fais baver. Je te suis sur une carte "Europe2017" de chez Michelin
1cm pour 30km je veux bien croire qu'il soit facile de" jardiner"
chapeau bas
bises JJ
Une carte moderne la chance, la mienne datait de 2000 je pense.
Tu as toi-même prévu un beau voyage l'année prochaine, tu dois être impatient !
un z qui veut dire Zorro ZZR
Avatar de l’utilisateur
Beubeu
Modérateur
Modérateur
Moto(s) : GPZ500 1994 | VFR 800 Vtec 2005
Signe particulier : Marmogeek
Localisation : Champlan (91)
Messages : 1668
Inscription : 21 oct. 2014, 13:14

Re: [CR] Road trip européen

23 nov. 2017, 15:02

Avec tous ces stickers elle a du prendre de la valeur ta meule :siffle:

Maintenant, le retour pour la ramener en France même si ce n'était pas prévu :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
kopp
Essoreur de poignée
Essoreur de poignée
Moto(s) : ZZR 600
Signe particulier : Docteur ès poids-lourd
Localisation : ex-URSS
Messages : 598
Inscription : 19 avr. 2010, 23:37

Re: [CR] Road trip européen

26 nov. 2017, 09:37

On va déjà attendre la fin de l'hiver, mais on s'est dit qu'on pourrait éventuellement faire ça, genre par le Nord, Pologne, Allemagne, (Danemark), Pays bas... On verra au printemps prochain.
un z qui veut dire Zorro ZZR
Avatar de l’utilisateur
Ange_blond
Administrateur
Administrateur
Contact :
Moto(s) : Zoe (GPZ - 2002)
Signe particulier : Trompe-la-mort
Localisation : Toulouse/Castelnaudary
Messages : 6694
Inscription : 15 mars 2012, 11:08

Re: [CR] Road trip européen

27 nov. 2017, 10:53

Super le CR, et la fin de l'aventure :-)

Elle va se reposer au frais quelques mois du coup, pense a entretenir la batterie sinon t'es bon pour une nouvelle au printemps ^^
Image Image GPZ 2002
Photos
ImageFacebook : PolyAngel

"Faites l'amour pas la guerre. Enfin non faites pas l'amour, ça fait des gosses, ça crie c'est chiant. Faites des crêpes. C'est bon les crêpes."
Avatar de l’utilisateur
goldo
Membre à vie du GPZ Dream Team :D
Membre à vie du GPZ Dream Team :D
Moto(s) : GPZ
Messages : 2871
Inscription : 25 oct. 2011, 21:52

Re: [CR] Road trip européen

07 déc. 2017, 08:18

Yop Kopp,
Très beau voyage ,plein de beaux paysages , :clap2: :clap2:
Avatar de l’utilisateur
piertlr
Membre à vie du GPZ Dream Team :D
Membre à vie du GPZ Dream Team :D
Moto(s) : 2 900 gpzr 84, 1250 Bandit 2008
Localisation : Seine Saint Denis
Messages : 913
Inscription : 16 févr. 2013, 23:48

Re: [CR] Road trip européen

07 déc. 2017, 16:53

Très beau roadtrip et super bien raconté, ça fait rêver. Merci de nous avoir fait voyager!! :D :clap2: :kiss:
Avatar de l’utilisateur
kopp
Essoreur de poignée
Essoreur de poignée
Moto(s) : ZZR 600
Signe particulier : Docteur ès poids-lourd
Localisation : ex-URSS
Messages : 598
Inscription : 19 avr. 2010, 23:37

Re: [CR] Road trip européen

07 déc. 2017, 17:04

Merci Goldo et Piertlr :)
un z qui veut dire Zorro ZZR
Avatar de l’utilisateur
goldo
Membre à vie du GPZ Dream Team :D
Membre à vie du GPZ Dream Team :D
Moto(s) : GPZ
Messages : 2871
Inscription : 25 oct. 2011, 21:52

Re: [CR] Road trip européen

07 déc. 2017, 19:00

Un grand merci à toi qui nous fait partager de belles choses ,c'est chouette de pouvoir se balader en amoureux .
Quand tu auras des sous !!! achète toi des sacoches Krauzer en Alu ,c'est léger , étanche , et très solide . :kiss: :coucou:
Avatar de l’utilisateur
kopp
Essoreur de poignée
Essoreur de poignée
Moto(s) : ZZR 600
Signe particulier : Docteur ès poids-lourd
Localisation : ex-URSS
Messages : 598
Inscription : 19 avr. 2010, 23:37

Re: [CR] Road trip européen

07 déc. 2017, 19:40

J'ai beaucoup réfléchi à la question des valises en dure, et beaucoup trainer sur leboncoin.
Le problème, c'est que ça n'existe presque pas pour ZZR, ce qui veut dire qu'il faut fabriquer un support...
Comme au final on avait décidé qu'on ne laisserait que très peu la moto avec les bagages dessus sans qu'on soit à côté, on a décidé de ne pas faire de dépenses (parce que d'occaz, un set de valises ça coute quand même) puisqu'on avait déjà les cavalières en tissus.

En effet, pour un prochain trip on prévoiera peut-être différement... Surtout s'il y a un changement de monture d'ici là ;)
un z qui veut dire Zorro ZZR
Tony76250
Motard en formation
Motard en formation
Moto(s) : 2001
Messages : 25
Inscription : 14 juil. 2017, 14:20

Re: [CR] Road trip européen

07 déc. 2017, 20:21

Très beau voyage !!! :dribble:

Revenir vers « Discussions libres »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité